Videla : Un dictateur meurt sur son bidet

Discussion dans 'Droits de l'Homme' créé par Guernika, 19 Mai 2013.

  1. Guernika

    Guernika New Member

    Alors qu'il reste en Espagne neuf ex-ministres de Franco bien vivants et en liberté, le dictateur et tortionnaire argentin Videla vient de mourir en prison, en train de déféquer.

    Les agences de presse disent qu'il "purgeait" (oui, c'est bien le mot!) une peine de cinquante ans de réclusion pour "crimes contre l'humanité".


    Videla était le plus connu des trois serviteurs des Etats-Unis qui perpétrèrent le coup d'Etat de 1976 pour combattre "l'ennemi intérieur, le "communisme", par des méthodes barbares .

    Le "monde libre" avait tous les droits, toutes les excuses... 30 000 disparus, des dizaines de milliers de torturés, et une coopération sanglante entre bourreaux : le "Plan Condor".


    Les suppliciés, avant la dernière torture fatale, recevaient la bénédiction d'un prêtre. Les religieux allaient et venaient dans les centres de torture, les camps, comme on se promène dans un musée de l'horreur. Ils couvrirent et même organisèrent le vol de centaines de bébés à leurs mères détenues qui accouchaient en prison puis étaient assassinées.

    Tenus sans doute au "secret religieux", aucun dignitaire ensoutané, aucune instance officielle de l'Eglise, n'émirent la moindre protestation.

    Qui ne dit mot... devient complice de la barbarie.


    Le symbole de la dictature vient de mourir, des dizaines de militaires ont été jugés et condamnés, des lieux de tortures transformés en musées de la mémoire. La justice et la vérité sont en marche...

    Les époux Kirchner ont annulé les "lois d'amnistie". Celle de 1977 en Espagne est toujours en vigueur, et le gouvernement espagnol a menacé de rétorsions son homologue argentin, s'il permet que la juge Maria Servini instruise le dossier pour "génocide et crimes contre l'humanité" du franquisme, à la demande de plusieurs familles de suppliciés espagnols.



    Ce n'est pas la première fois que la juge est intimidée. Le gouvernement Zapatero fit en sorte qu'elle ne puisse voyager en Espagne. En réalité, ce n'est pas la juge, mais le Tribunal supérieur argentin (la "Chambre fédérale") qui a décidé d'ouvrir le dossier espagnol en ... 2010.


    Les autorités espagnoles du bipartisme font traîner les choses en longueur, multipliant les obstacles.


    Le dictateur Videla est, quant à lui, mort reclus sur sa cuvette.


    Tirons la chasse.
     
  2. Anonymous

    Anonymous Guest

    MDR la fin du post. J' espère que la chasse est assez puissante, parce qu' il est gros à passer quand même pour le trou de la cuvette!
     
  3. Anonymous

    Anonymous Guest

    j'adore , j'arrive avec un sceau en final rempli de grésil !
    et je tire !! :lol: :lol: :lol:
     
  4. Anonymous

    Anonymous Guest

    Berk. Moi, je dirais plutôt qu' il faudrait de l' acide sulfurique à ce stade.
     
  5. Anonymous

    Anonymous Guest

    j'osais pas !!ça brule les hémorroïdes, je voulais qu'il les garde :lol: :lol:
     
  6. Anonymous

    Anonymous Guest

    Sauf que là, ça bouffe tout le bonhomme et le bidet et le plancher, rien de tel que l' acide sulfurique ! :))
     
  7. Anonymous

    Anonymous Guest


    que décapage lol ! :lol:
     
  8. Anonymous

    Anonymous Guest

    Oui, terriblement efficace l' acide sulfurique ! :lol:
     
  9. pegacse

    pegacse Member

    Ce qui est drôle c'est qui soit mort sur "trône"..... Je le méprise comme tous les dictateurs, que cela soit Mao, Staline, Pol Pot ,Franco ils ont tuer des milliers de personnes. Dommage qu'il ne soit pas tombé sous le jugement du peuple, je pense qu'il serait mort autrement.

    (Les suppliciés, avant la dernière torture fatale, recevaient la bénédiction d'un prêtre. Les religieux allaient et venaient dans les centres de torture, les camps, comme on se promène dans un musée de l'horreur. Ils couvrirent et même organisèrent le vol de centaines de bébés à leurs mères détenues qui accouchaient en prison puis étaient assassinées. )
    L’église cette institution qui devrait se ranger du cote des "martyres" préfère et préférera le pourvoir.
    Le meilleur allier du pouvoir absolu est l'eglise . Nous avons des exemples: Franco et le catholicisme nationale. La monarchie et l’église, et autre système binaire pouvoir temporel, pouvoir politique.
    Les argentins sont plus heureux ?
    Le couple Kirchner accuse de détournement fiscale. Donc rien de change, Pouvoir politique égale corruption.
     
  10. Anonymous

    Anonymous Guest

    [​IMG]

    Comment est mort Mouammar Kadhafi ? Selon la version officielle des autorités libyennes : le 20 octobre 2011 lors d'un échange de tirs croisés nourris, aux côtés de son fils Mouatassim Kadhafi. Mais, un an après, l'ONG Human Right Watch revient totalement sur cette version dans un rapport de 50 pages intitulé "Death of a Dictator: Bloody Vengeance in Sirte" ("Mort d’un dictateur : Vengeance sanglante à Syrte").

    L'ONG, qui avait une équipe non loin des lieux de l'arrestation de Mouammar Kadhafi et qui a pu enquêter sur place, compilant de nombreux éléments de preuves, relate les derniers moments du dictateur et dénonce l'exécution des hommes qui l'accompagnaient.

    Les vidéos montrent que Mouammar Kadhafi a été capturé vivant mais qu’il saignait profusément d’une blessure à la tête qui aurait été provoquée par les éclats d’une grenade lancée par l’un de ses propres gardes et aurait explosé au beau milieu d’eux, tuant son ministre de la Défense Abou Bakr Younès.

    Ces vidéos montrent Mouammar Kadhafi se faisant rudement passer à tabac par les forces de l’opposition et recevant des coups de baïonnette aux fesses, entraînant de nouvelles blessures et de nouveaux saignements. Au moment où il est filmé en train d’être chargé dans une ambulance à moitié dénudé, il semble sans vie", raconte l'ONG. "Le temps que Mouammar Kadhafi arrive à Misrata, un voyage d'au moins deux heures, il était alors presque certainement mort et des images de son corps ont commencé à circuler", poursuit HRW.

    HRW a recueilli le témoignage de Khalid Ahmed Raid, commandant de la brigade de Misrata de la milice de la Côte Est, qui était près de la scène de capture :
     
  11. Anonymous

    Anonymous Guest

    Quand nous avons capturé Kadhafi, c'était une grande pagaille. Il y avait des combattants partout. Il était en vie quand je l'ai vu, donc il a dû être tué plus tard, pas quand nous l'avons vu là. Mais c'était une scène violente, il a été jeté à l'avant d'une camionnette qui a essayé de l'emmener loin de là et il est tombé. C'était très confus. Des gens lui tiraient les cheveux, le battaient. Nous comprenions qu'il lui fallait un procès, mais nous ne pouvions contrôler personne, certains agissaient au-delà de notre contrôle."

    D’après les preuves recueillies par Human Rights Watch, "Mouatassim Kadhafi a lui aussi été capturé vivant sur le lieu de la bataille alors qu’il essayait de s’échapper du siège imposé par les forces de l’opposition. Il a été blessé puis filmé en train d’être transporté vers la ville de Misrata par des membres d’une milice de l’opposition basée dans cette ville, où il a de nouveau été filmé dans une pièce en train de fumer des cigarettes et de boire de l’eau tout en prenant part à une conversation hostile avec ses ravisseurs. Le soir-même, son corps sans vie, portant une nouvelle blessure à la gorge qui n’était pas visible dans la vidéo précédente, a été exposé publiquement à Misrata", révèle HRW.

    "Dans chacun des cas que nous avons examinés, les individus avaient été filmés en vie par les combattants de l’opposition qui les détenaient, puis retrouvés morts quelques heures plus tard", affirme Peter Bouckaert, directeur de la division Urgences à Human Rights Wa
    Car ces exécutions ne concernent pas seulement Mouammar Kadhafi et son fils, mais bien 66 combattants qui se trouvaient sur place et dont les corps ont été retrouvés deux jours après à l’hôtel Mahari, situé près du lieu où s’était déroulée la bataille. Certains avaient les mains attachées dans le dos selon l'ONG.


    il y en à en France qui devraient avoir le même destin , avant que n'arrive le pire au peuple !
    mais après tout , qui sait un jour :( ! :!:
     
  12. Anonymous

    Anonymous Guest

    [video] <a class="postlink" href="http://youtu.be/vNOTlOzcyqI" onclick="window.open(this.href);return false;">http://youtu.be/vNOTlOzcyqI</a> [/video]

    La Libye de Kadhafi un an après sa mort
     
  13. Anonymous

    Anonymous Guest

    Oui, enfin ne fais pas non plus l' amalgame comme ce provocateur au cerveau bouilli de Guernika ! Les communistes ne sont pas des fascistes, merci de ne pas les amalgamer quand même . Tous nos acquis sociaux français et russes sont hérités des communistes.
     

Partager cette page